Wunderkammer est un collectif à géométrie variable, composé de deux architectes, d'une architecte et scénographe, d'une historienne de l'art et d'un historien du cinéma. Il s'intéresse à l'instant précédant la transformation d’un bâtiment et questionne la métamorphose urbaine.

Dans tout projet de restructuration, il existe un temps mort, une parenthèse plus ou moins longue durant laquelle le lieu même du projet est mis sous silence. Pourtant, l’espace auquel on a retiré toute fonction offre un potentiel sous-estimé. Fasciné par cette période de latence, Wunderkammer cherche à faire vivre ces lieux de l'entre-deux, entre-deux à la fois temporel et spatial. Réactiver l’interaction (politique, sociale, culturelle) entre le site et son contexte urbain, entre l’espace et ses acteurs, c’est en effet lui permettre d'exister dans la ville.

Afin de pouvoir s’adapter aux différents lieux, Wunderkammer propose un cadre qui se veut flexible. Assumant le rôle de curateur, il met à la disposition d’intervenants choisis un site et en demande une lecture personnelle, ce afin d’en révéler les potentiels et les qualités. Son intérêt se porte à la fois sur les arts performatifs, les arts interactifs et les arts plastiques ; l'important étant que l'artiste compose une pièce en fonction du lieu ou, dans le cas d’une reprise, adapte sa pièce à l’espace qui lui est proposé.

Wunderkammer se veut ainsi une plateforme d'expérimentations spatiales au sein de laquelle peut s'ouvrir un dialogue entre intervenants et espace.

Manifeste Wunderkammer

La Télé, 25/02/2016